logo-site
Durée de la mission :

Octobre 2015 à janvier 2016

Étude de faisabilité en vue d’une création d’un pôle Petite-Enfance

Issu de la fusion des Communautés de la Bassée et du Montois, le nouvel EPCI a été créé en 2012, rassemblant désormais 42 communes et plus de 23 000 habitants avec une démographie en hausse de 0,92 % en moyenne par an entre 2007 et 2012.

Avec 36 places en Accueils Collectifs pour 807 enfants de moins de 3 ans, le territoire présentait un taux de couverture en accueil collectif de 4,5 places pour 100 enfants de moins de 3 ans. Ce taux, nettement inférieur aux moyennes départementales et nationale, a poussé la collectivité à entreprendre une étude en vue du développement de l’offre afin notamment de qualifier les besoins et déterminer les réponses les plus pertinentes à apporter.

CCBM - Accueil colectif

La SCOP REPÈRES a accompagné les élus dans la définition d’un projet de développement basé sur :

  • Un état des lieux du territoire et des équipements permettant de déterminer les points forts et axes d’amélioration de l’offre au regard de l’évolution du territoire et des besoins à venir.Cet état des lieux portait dans un premier temps sur une analyse de l’évolution du contexte local. L’étude fini du territoire et de ses perspectives ont permis d’orienter la réflexion sur les enjeux et les axes de schéma de développement à déterminer.
  • CCBM - Recherche mode de gardeUne analyse qualitative de l’offre : Afin de proposer un panorama exhaustif du territoire, et sur la base de l’analyse quantitative, le bureau d’études a conduit une démarche d’analyse qualitative basée sur les besoins exprimés. Ainsi, des interviews des acteurs éducatifs ont été réalisées pour pouvoir procéder au recueil de besoins en entretien individuel, et une enquête par questionnaire a été diffusée afin d’affiner les besoins de la population.
  • La définition d’un avant-projet qui comprend un schéma d’accueil de la Petite-Enfance à l’échelle intercommunale, avec notamment :
    • Des propositions d’implantation géographique des structures ;
    • Des préconisations sur le type de structures et leur capacité d’accueil ;
    • Une analyse des impacts organisationnels pour la collectivité ;
    • L’étude des modes de gestion les plus pertinents ;
    • Une estimation des coûts en investissement et en fonctionnement ;
    • Une note descriptive concernant les espaces nécessaires et leur organisation ;
    • Des propositions concernant le pilotage et la gouvernance de la compétence Petite-Enfance.